Que se passe-t-il lorsque plus de 8 000 intellectuels venus du monde entier se réunissent pour repenser les programmes de développement de l'UE ?

Ana Londoño Botero, responsable du développement du projets et de la communication pour SB OverSeas, partage son expérience lors des Journées européennes du développement qui ont eu lieu la semaine dernière.Ana Londoño Botero, responsable du développement du projet et de la communication pour SB OverSeas, partage son expérience lors des Journées européennes du développement qui ont eu lieu la semaine dernière.

Que se passe-t-il lorsque plus de 8 000 intellectuels venus du monde entier se réunissent pour repenser les programmes de développement de l’UE ?

La semaine dernière, l’équipe SB a participé aux JED 2019, les Journées Européennes du Développement, qui portaient sur les nombreux moyens de remédier aux inégalités. Un grand nombre de conférences ont abordé la nécessité de faire de l’éducation le principal moteur d’une société égalitaire et pacifique. Toutefois, même si les décideurs politiques s’accordent sur le fait que chaque enfant devrait être scolarisé, le représentant du Conseil de l’UE a déclaré que « les enfants ne figurent toujours pas dans la liste des priorités politiques mondiales ». Plus de 260 millions d’enfants dans le monde ne vont pas à l’école, un chiffre que l’on devrait considérer comme une priorité mondiale immédiate.
 

Notre organisation a su trouver les moyens d’offrir un avenir et de l’espoir à des milliers de réfugiés grâce à la mise en place d’écoles informelles et de centres d’autonomisation, ainsi que par le biais de programmes d’inclusion sociale. Nous sommes d’accord l’un des panélistes présents, Feras Oyoun, réfugié syrien ayant vécu au Liban, lorsqu’il dit que “l’éducation n’est pas un cadeau, lorsque nous donnons ce droit, le droit à l’éducation, nous donnons la vie”. C’est pour cette raison que le travail de SB Overseas à Bruxelles et au Liban est essentiel.

L’équipe de Bruxelles a également donné une conférence aux stagiaires du Parlement qui pourraient à l’avenir être en charge de concevoir et de mettre en œuvre les futures politiques de l’UE dans le monde, et qui deviendront peut-être même les futurs experts des prochaines éditions des JED. En tant qu’ONG sur le terrain, nous pouvons sensibiliser et rapprocher ces jeunes dirigeants des besoins et des réalités des populations réfugiées, car la compréhension des inégalités qui subsistent est la première étape vers la construction d’un monde où personne ne serait laissé-pour-compte.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.