Les effets d'une simple machine à coudre

30 avril
0

Les effets d'une simple machine à coudre

Grâce à notre récente campagne Thread of Hope, nous avons pu collecter suffisamment d'argent pour acheter de nouvelles machines à coudre pour nos centres d'autonomisation et remplacer les anciennes machines. Comme les machines précédentes n'étaient pas cassées mais simplement plus adaptées à la formation des femmes, nous avons décidé d'en faire don à nos meilleures et plus dévouées étudiantes. Ci-dessous, vous pouvez lire certaines de leurs histoires.

Il s'agit de Sanaa, une veuve avec trois enfants, vivant dans l'une des nombreuses tentes qui composent le camp d'Arsal. Elle suit depuis plusieurs mois les cours de couture de notre centre à Arsal. Avant de recevoir la machine à coudre, elle devait fréquemment se rendre au magasin pour faire réparer ses vêtements et ceux de ses enfants car ils n'avaient pas les moyens d'acheter de nouveaux vêtements. Désormais, elle est capable de réparer non seulement les vêtements de ses enfants mais aussi ceux de sa famille et de ses connaissances dans des tentes à proximité.

Rencontrez Aesha. Elle vit également dans l'une des tentes d'Arsal, à proximité de notre centre. Depuis la mort de son mari, elle est restée seule pour s'occuper de ses 7 enfants. La réception d'une des machines à coudre lui a permis de réparer et même de créer des vêtements pour ses enfants, ses voisins et tous ceux qui cherchent à faire usage de son savoir-faire. Elle est maintenant en mesure de gagner un revenu modeste et de mieux subvenir aux besoins de sa famille.

Suivez-nous
fr_BEFrench
MENU
À l'étranger
Icône du menu de gauche