« Teacher ! Teacher ! »

« Teacher ! Teacher ! »

« Teacher ! Teacher ! »

Quand je suis arrivée au centre de SB Overseas à Saida pour la première fois, je me souviens que j’étais incroyablement nerveuse. Je n’avais jamais enseigné auparavant et je n’avais aucune idée de ce que j’étais censée faire d’une classe d’une vingtaine d’enfants – a fortiori une vingtaine d’enfants qui ne parlent pas la même langue que moi ! Toutefois, j’ai été rapidement rassurée par un ancien volontaire sur le fait que mon manque d’expérience ne serait pas un problème. Il a souligné de façon poignante que la partie la plus importante de notre travail ici est de montrer aux enfants que nous nous soucions d’eux, de leur montrer que nous voulons qu’ils réussissent.

Ce qui ne veut cependant pas dire que notre travail ici est facile. Certains soirs, je rentre à la maison épuisée, et il m’arrive de m’interroger sur ma présence même au Liban. Les jours où ma classe est hors de contrôle ou quand mes élèves ne parviennent pas à saisir l’idée principale de ma dernière leçon, je me surprends à me demander si quoi que ce soit que j’essaye de leur enseigner leur sera réellement utile – ou si je leur apprends réellement quelque chose. Heureusement, les enfants ne nous laissent pas nous décourager !

Même quand je repense à des jours qui ont été particulièrement difficiles, je me remémore toujours un moment qui me rappelle que notre travail est apprécié et qu’il en vaut la peine. Même après une leçon qui pourrait être décrite comme désastreuse, il y a toujours quelques élèves qui restent pour s’entraîner à écrire au tableau, ou pour demander de l’aide avec leurs devoirs. A chaque fois qu’on quitte ou arrive au shelter, on est accueillis par d’enthousiastes « Hello teacher ! » et par une foule d’élèves qui veulent nous présenter leur fratrie. Certains de mes élèves de maternelle se précipitent pour me montrer qu’ils connaissent leurs nombres et leurs lettres et les élèves plus âgés veulent toujours en savoir plus sur la vie de leurs professeurs :

« Teacher ! Vous venez d’où ? »

« Montrez-moi sur la carte ! »

« Teacher ! Marié·e? »

Leur curiosité optimiste et leur désir d’en apprendre toujours plus sur le monde qui les entoure démontre leur volonté de faire des plans pour leur futur et renforce l’importance du travail effectué par SB Overseas à Saïda. Ces enfants méritent d’avoir la possibilité d’explorer leurs opportunités futures, et en leur montrant que SB Overseas se préoccupe de leur futur, et veut les aider à réussir à l’école publique, nous sommes en mesure de leur rappeler que le monde ne les a pas oubliés et que leur existence compte.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.