Des actions et des cadeaux qui donnent de l’espoir pendant les fêtes

Des actions et des cadeaux qui donnent de l’espoir pendant les fêtes

Des actions et des cadeaux qui donnent de l’espoir pendant les fêtes

C’est la fin du mois de novembre, et nous entrons dans la période des fêtes de fin d’année et des festivités qui l’accompagnent: marchés de Noël, retrouvailles avec nos proches, et partage avec les siens. Etant étudiante en master, je m’apprête à rédiger mes mémoires de fin de semestre et, comme beaucoup, je ne serai pas en mesure de rentrer chez moi pour les vacances. J’ai donc décidé de profiter des Plaisirs d’hiver qu’offre Bruxelles.

Les fêtes de fin d’année sont aussi l’occasion de donner. Les associations et organisations du monde entier comptent sur la générosité des gens durant la période des fêtes pour les aider à soutenir leurs actions. A SB OverSeas, nous avons démarré une campagne de levée de fonds intitulée « Brighten Their Future », « Illuminez leur futur », pour soutenir nos programmes et nos projets à Bruxelles et au Liban. Nous proposons des symboles des quatre programmes et projets en échange d’un don qui soutient notre programme. Ainsi, non seulement les poupées, les presse-papiers, les cartes et les sacs sont de jolis cadeaux pour vos proches, mais ils permettent également de soutenir les programmes d’éducation, d’émancipation et d’inclusion qui contribuent à créer un avenir meilleur.

Mais alors que les températures s’effondrent et que le soleil se fait rare, je ne peux m’empêcher de remarquer un phénomène dans la ville qui est de plus en plus visible – la détresse de ceux qui n’ont pas de foyer et qui sont contraints de dormir dans la rue.

Ce phénomène récurrent est visible à Bruxelles dans des endroits comme la Gare du Nord ou le Parc Maximilien, où nombre de ces personnes sont des réfugiés qui viennent d’arriver en Belgique. Tout autour du globe, les réfugiés sont particulièrement vulnérables durant l’hiver. Les camps de réfugiés en Turquie et au Liban, ainsi que les communautés de réfugiés au Royaume-Uni ont déjà commencé à rencontrer des difficultés liées à la saison froide. En hiver, les communautés de réfugiés ont besoin de plus de couvertures, de manteaux, de chaussures chaudes et de qualité, ainsi que d’autres ressources nécessaires pour vivre en sécurité et avec dignité.

Les « 25 tonnes d’espoir » de SB Overseas est une campagne biannuelle dont le but est de recueillir 25 tonnes de vêtements et de matériel qui sont ensuite envoyées au Liban, où l’équipement est distribué à plus de 20 000 familles qui en ont besoin.

Voici quelques projets à Bruxelles dans lesquels des groupes locaux et des organisations se sont impliqués pour fournir abri et nourriture, et pour recueillir les dons de vêtements chauds :

Recueil de dons par SB Overseas à envoyer dans des camps au Liban. Dépôt des dons dans notre bureau, 231 rue du Progrès à Schaerbeek.

La Porte d’Ulysse – Centre d’hébergement Plateforme citoyenne, gérée par des bénévoles de Plateforme citoyenne, et qui accueille 300 réfugiés chaque jour, leur offre un endroit chaud pour dormir durant la période hivernale. Elle a besoin de bénévoles pour l’accueil des hôtes et pour le nettoyage.

La Cuisine de Hanane offre petit déjeuner et dîner tous les jours, et a besoin de bénévoles pour aider à nettoyer la cuisine et à servir les repas.

– La collecte de dons et la sensibilisation dans divers endroits d’Evere, Molière et Flagey le samedi – contacter la Plateforme citoyenne pour plus de détails.

Breakfast4Refugees, géré par ServeTheCity, sert des petits déjeuners devant le World Trade Center (WTC) tous les lundis et mardis matins.

En plus de ma participation hebdomadaire aux activités de SB Espoir avec les jeunes dans les centres d’accueil de la Croix-Rouge et de FEDASIL, j’ai l’intention de prendre part aux distributions de repas et aux autres initiatives qui requièrent des bénévoles, nombre de membres des groupes  locaux étant absents durant les fêtes. Bien qu’il soit toujours important d’aider ces populations qui en ont besoin, cela est particulièrement nécessaire durant l’hiver, à la fois pour le bien-être physique de ceux qui vivent dans la rue, mais également durant une période qui est généralement consacrée à la famille et à la communauté.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.