Un foyer loin de chez soi – Entretien avec Lina Kusaite

Un foyer loin de chez soi – Entretien avec Lina Kusaite

Un foyer loin de chez soi – Entretien avec Lina Kusaite

 

Durant ce mois d’avril avec SB Espoir, nous avons eu avec l’opportunité d’organiser une série d’ateliers avec l’illustratrice, eco-artiste et coach Lina Kusaite. Les ateliers tournaient autour du sujet « maison » et sa signification. Nous avons eu la chance de travailler avec Lina et lui poser quelques questions sur son expérience.

  1. Qu’est-ce qui vous a motivé à prendre part à ce projet ?

Depuis le début de la crise migratoire, j’ai voulu aider et j’ai trouvé qu’il était de mon devoir d’apporter mon soutien aux personnes touchées par la crise, de quelque manière que ce soit. Je suis moi-même une immigrante et je me suis installée à Bruxelles après être partie de la Lituanie peu de temps après la chute de l’Union Soviétique. J’ai été invitée par l’Imagination Club de Bruxelles, avec qui j’avais déjà eu l’occasion de travailler ces dernières années comme bénévole chez SB OverSeas. Un jour, je suis allée voir ma voisine Marie qui m’a dit qu’elle venait de commencer à travailler pour cette même organisation et cherchait des personnes pour organiser des ateliers. Je n’ai pas pu ignorer une telle coïncidence, qui a été une opportunité parfaite pour prendre part au mouvement.

  1. Comment avez-vous préparé vos ateliers ?

Je n’avais aucune idée de ce qu’on attendait car je n’avais encore jamais travaillé avec des demandeurs d’asile. De manière générale, je développe des ateliers basés sur les besoins des gens. Après avoir parlé avec SB OverSeas et la Croix-Rouge, nous avons décidé de travailler sur le thème « maison ». Nous avions déjà été dans le centre et nous avons pensé que de la couleur pourrait égayer les murs gris du centre et créer un environnement plus favorable pour ceux qui appellent cet endroit leur « maison ».

J’ai créé une série de quatre ateliers axés sur la visualisation de l’expression personnelle, la créativité collective et l’autonomisation en créant son propre espace. Le premier atelier a été créé pour briser la glace et former un lien entre les volontaires et les mineurs en discutant de la signification du terme maison. Le second atelier consistait à créer des idées pour le mur en utilisant différentes couleurs, dessins et combinaisons de mots qui représentaient la maison pour chaque participant. Les deux autres ateliers étaient axés sur la décoration du salon où les garçons restaient pendant leur temps libre. Même lorsque les participants peignaient, ils ont eu de nouvelles idées de ce qu’ils pourraient mettre sur le mur. 

  1. Quelle a été votre impression globale ?

J’ai beaucoup aimé travailler à travers ces ateliers car le travail avec les adolescents était plaisant et relativement facile quant on voit à quel point ils étaient enthousiastes. A cette bonne atmosphère s’est ajoutée la bonne dynamique des volontaires, des adolescents et de l’équipe elle-même. La série d’ateliers et la présence continue des bénévoles ont été une base solide pour la construction de bonnes relations, ce qui favorise l’intégration et l’inclusion à travers le dialogue interculturel : c’est l’objectif de SB Espoir. J’espère que grâce à ces ateliers, les mineurs pourront désormais utiliser les connaissances qu’ils ont acquises pour se créer une « maison » peu importe l’endroit dans lequel ils se trouvent.

Pour regarder la vidéo crée par Christopher Malapitan, c’est ici.

SB Espoir est un programme créé par SB OverSeas et supporté par nos bénévoles, qui a pour but de favoriser l’intégration et l’inclusion des mineurs non accompagnés et séparés de leur famille, qui vivent dans des centres d’asile.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.