Bénévolat avec SB Espoir : Nahla

  • Home / Volunteers - SB Espoir / Bénévolat avec SB…
Bénévolat avec SB Espoir : Nahla

Bénévolat avec SB Espoir : Nahla

Dites-nous-en un peu plus à propos de vous

Je m’appelle Nahla. Je suis égyptienne et je suis pharmacienne. Je suis arrivée en Belgique en 2014 pour continuer à travailler sur ma thèse en sciences biomédicales. 

Comment avez-vous pris part au programme de SB ?

En 2015, j’ai vu la photo de cet enfant (Alan), l’enfant réfugié retrouvé mort sur une plage. Je ne pourrai jamais oublier cette scène. J’ai alors pensé que je devais aider ceux qui fuient la guerre, qui se lancent dans la mer pour rejoindre l’Europe. J’ai alors beaucoup cherché jusqu’à ce que je trouve un post de SB partagé par la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés, qui demandait à des bénévoles de participer aux activités du week-end avec les enfants réfugiés et les mineurs. 

Meilleur souvenir avec SB ?

J’ai tellement de souvenirs pendant ces trois années passées à faires des activités avec SB. Je me souviens, après avoir repris les activités après une période de vacances, les enfants avec lesquels j’avais l’habitude de travailler sont venus, m’ont fait des câlins à mes collègues et à moi. C’était l’un des moments où j’ai senti combien le lien que nous avions créé avec les enfants était fort et plein d’amour. 

Je n’oublierai jamais quand, un jour après les activités, un mineur non-accompagné afghan a dit : « Je suis très contente que tu sois venue aujourd’hui. Sinon, je serai resté assis dans le centre, sans rien à faire, juste à rester sur mon portable ». Ces mots n’avaient pas de prix !

Qu’est-ce qui a été plus compliqué ?

Un défi important est de garder les jeunes motivés et plein d’espoir vis-à-vis de leur futur. De plus, il faut expliquer à la société le potentiel de ces jeunes et comment ils peuvent être un plus à leur nouvelle société s’ils sont les bienvenus et s’ils sont encouragés à s’intégrer. 

Un conseil pour de futurs bénévoles ?

Dépassez vos peurs et vos doutes. Sautez le pas et investissez du temps, de l’argent, vos efforts et transférez vos connaissances. Persévérez et ne vous découragez pas si l’une de vos activités n’est pas à la hauteur de vos espérances. Les demandeurs d’asile et les jeunes réfugiés n’ont pas besoin de votre pitié, ils veulent vos connaissances et apprendre de vos qualités pour montrer leur potentiel et développer leurs talents. 

Nahla est bénévole pour notre programme SB Espoir, qui est un programme du week-end organisé avec les mineurs non accompagnés qui vivent dans les centres dans Bruxelles et aux alentours. Envie de prendre part à ce programme ? Cliquez ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.