IMG_2455

Le bénévolat au Liban : L’histoire d’Éabha

Dites-nous-en un peu plus à propos de vous

Je suis irlandaise. J’ai étudié la politique et je me suis retrouvée à travailler à Bruxelles, mais j’ai toujours beaucoup aimé les personnes et la culture du Moyen-Orient. J’étais inconsolable quand j’ai appris comment le monde avait abandonné les syriens et je voulais faire quelque chose (aussi petite soit cette action) pour montrer à la prochaine génération que oui, cela nous importe.

Comment avez-vous découvert SB ?

Je cherchais une opportunité de faire du bénévolat et j’ai entendu parler de SB par une ancienne bénévole qui n’avait que de bonnes choses à dire à propos de l’organisation. 

Meilleur souvenir avec SB 

Tous ces moments eureka, quand un enfant comprend un concept qu’il a eu du mal à appréhender. Cela vous fait sourire et vous voyez cela comme un triomphe personnel.

Un conseil pour un futur bénévole ?

Ne soyez pas un enseignant qui enseigne uniquement aux enfants les plus doués et qui passe à autre chose. Renouvelez constamment vos méthodes pour atteindre les enfants qui ont un mode d’apprentissage différent. 

Cela a-t-il changé votre vie d’une certaine façon ?

Oui, cela a confirmé le fait que je veux changer de carrière professionnelle – je dois désormais me lancer dans les nouvelles étapes de ce chemin !!

Quelle a été la plus grande leçon que vous en tirez ?

Entre les enseignants qui travaillent les jours dans ou en dehors de l’école à Sidon et les membres de la communauté, tous m’ont appris que l’ouverture d’esprit, la gentillesse, la convivialité, la générosité et la dignité existent encore et ce malgré le fait que les différents discours populistes actuels voudraient vous faire perdre foi en l’humanité.

Quelque chose d’autre à partager avec nous ?

La nourriture syrienne me manque beaucoup !

 

Richard était bénévole pour SB OverSeas dans nos centres au Liban. Envie de nous rejoindre ? Cliquez ici pour postuler. 

Categories

Archives

SIGN-UP FOR OUR NEWSLETTER

Join our mailing list